Agence de design d’espaces professionnels

+

Comment aménager des bureaux professionnels ?

Nous assistons depuis quelques années déjà, à l’émergence de nouveaux modes de travail ainsi qu’à une rupture des codes du travail traditionnels.

Des rapports moins hiérarchiques, plus d’autonomie accordée, transformation des organisations pour remettre l’humain au cœur de l’entreprise. De la même façon que le travail évolue, les bureaux se retrouvent totalement bouleversés, et doivent s’adapter à ces nouveaux modes d’organisation.

Si vous lisez ces lignes, vous êtes sans doute conscient que l’aménagement des bureaux n’est plus seulement une affaire de mètres carrés, mais un réel enjeu de management. En effet, la relation entre l’environnement de travail et les performances des salariés ou leur bien-être est non négligeable. Les études régulièrement menées sur le sujet indiquent que le cadre de travail agréable a une forte influence sur la motivation des collaborateurs ainsi que sur leur efficacité. En plus de booster la performance, un espace de travail bien pensé et en rapport avec les valeurs de l’entreprise permet d’attirer de nouveaux talents, et de les fidéliser.

Vous l’aurez compris, les salariés et en particuliers les nouvelles générations ont de nouvelles attentes, voire exigences, et aspirent à davantage de flexibilité et de convivialité au travail. Tout comme les attentes, les tendances d’aménagement de bureaux évoluent rapidement.

Alors, comment s’y prendre ? Quelle tendance adopter ?

 

Les dernières tendances d’agencement décryptées

 

L’open-space fractionné

Ce modèle consiste à rassembler plusieurs espaces de travail, dans lesquels les salariés sont réunis par « pôles », au sein d’un bureau ouvert. Cette organisation séduit un grand nombre d’entreprises, car elle permet souvent une meilleure organisation et cohésion au sein des équipes, qui sont placées selon des besoins pratiques. Cependant, cela ne signifie pas que les espaces fermés doivent disparaître : ils peuvent devenir des espaces partagés, propices à la détente ou aux réunions.

 

Les espaces « multifonctions »

Certaines entreprises choisissent de ne pas associer chaque espace de travail à une fonction particulière. Ainsi, chaque mètre carré évolue au gré des envies des collaborateurs. C’est à dire que la cafétéria peut aussi bien servir d’espace de coworking, une alcôve peut devenir un espace pour passer des appels téléphoniques, etc. Cela procure aux salariés un certain sentiment de liberté et permet de casser la routine, ainsi que d’exploiter tous les recoins de l’espace.

 

Le “flex desk”

Comprenez « bureau flexible », une organisation de plus en plus plébiscitée. Avec ce modèle, les collaborateurs n’ont pas de bureau attitré et peuvent s’installer où bon leur semble pour travailler. En adoptant ce type d’aménagement, les dirigeants démontrent leur confiance envers leurs salariés, qui ont davantage d’autonomie.

 

Les espaces de travail dédiés

A l’inverse du modèle précédent, chaque salarié a à sa disposition un espace de travail individuel défini, mais il est libre d’utiliser les espaces communs selon ses besoins. Chaque partie commune doit être pensée pour répondre à un besoin particulier : travailler en équipe, s’isoler, se détendre, etc.

 

Le siège de Danone à Paris a adopté cet aménagement. Ainsi, on y trouve des espaces dédiés au travail en équipe, des salons et autres espaces de détente, des salles de créativité, et enfin des “boîtes à silence” qui permettent de travailler en toute tranquillité.

 

L’espace de « corpo-working »

Les espaces de coworking connaissent un immense succès en France. Certaines structures ont eu l’idée de pousser le concept plus loin et d’aménager un espace de coworking au sein même de leurs bureaux. Cette pratique est appelée le « corpo-working », et ces espaces peuvent accueillir des consultants, des travailleurs en freelance, etc. Ainsi, les collaborateurs ne croisent plus seulement leurs collègues mais des travailleurs de l’extérieur, ce qui peut s’avérer très enrichissant.

Orange a adopté cette pratique fin 2014, et pendant un an les salariés ont pu côtoyer différentes start-ups, ce qui fut l’opportunité de s’inspirer de leur mode de travail.

 

N’importe quel aménagement qui favorise la flexibilité et le mouvement

Les entreprises soucieuses du bien-être de leurs employés le savent : il est bon de favoriser le mouvement un maximum sur le lieu de travail, et cela passe par l’aménagement des bureaux. Il est prouvé que rester assis dans la même position toute la journée a des effets très nocifs sur notre santé.

 

Auparavant, les espaces étaient optimisés pour réduire les distances de trajet, mais aujourd’hui, on pense les bureaux de manière à faire bouger les salariés le plus possible. Quant au bureau lui-même, il existe à présent en mode assis/debout, pour permettre de travailler tantôt assis, tantôt debout.

 

Le mot d’ordre pour 2019 : confort acoustique

 

La moitié des entreprises en France possèdent des open spaces. Ce type d’aménagement très populaire peut permettre de travailler efficacement, à condition que l’entreprise ait pensé à des solutions pour réduire l’inconfort acoustique. Les salariés supportent de moins en moins le brouhaha constant des open spaces, qui est l’une des premières causes d’absentéisme et de la baisse de productivité.

 

Heureusement, des solutions existent

Il n’est donc pas surprenant qu’un grand nombre d’entreprises aient pour objectif d’aménager leur bureau de façon à réduire le bruit au maximum dans leur open space. Pour cela, il existe diverses solutions, comme les panneaux acoustiques, les dalles de plafond, ou encore les fauteuils acoustiques, car l’offre du secteur du mobilier grandit et apporte des solutions innovantes pour répondre à cette demande.

 

Les entreprises sont aujourd’hui nombreuses à investir dans des cabines acoustiques, aussi connues sous le nom de « phone boxes« , qui permettent aux salariés de s’isoler pour passer leurs appels dans un environnement calme.

 

Lieux de travail hybrides : quand le salarié est soigné comme un client

 

Les nouveaux bureaux intriguent et interrogent. On ne sait pas s’il s’agit d’un siège social, d’un hall d’hôtel, d’une boutique ? En tout cas, ils ne laissent pas indifférent. Même le vocabulaire pour qualifier le lieu de travail n’est plus le même : on parle de home office, de hospitality office. Le but de ces lieux de travail uniques est que les employés se sentent le mieux possible, dans des espaces conçus pour eux. Inutile de rappeler que des employés malheureux au travail, ont un coût.

 

L’émergence de nouvelles offres sur le lieu de travail

Dans cette optique de chouchouter les collaborateurs, on voit apparaître des offres de conciergerie (pratique issue du monde de l’hôtellerie haut-de-gamme), des cantines saines, des salles de sport, etc. Et les résultats sont là : toutes ces offres sur le lieu de travail contribuent à diminuer l’absentéisme et à améliorer le climat social et la productivité. Le secret serait donc de considérer l’employé comme un client, c’est à dire comme une personne qu’il faut satisfaire et fidéliser.

 

Comment adopter cette tendance ?

Ainsi, cette année la tendance de l’aménagement de bureau est au « cocooning », il faut créer un univers chaleureux qui fera se sentir les salariés chez eux. On n’hésite pas à mélanger les codes, en empruntant des revêtements ou du mobilier à l’habitat, à l’hôtellerie ou encore à la restauration, pour une ambiance coffee shop lounge, ultra confortable.

On peut citer comme source d’inspiration le « Nid », le nouvel espace parisien d’AirBnB, un endroit douillet qui n’est pas sans rappeler les plus beaux décors des appartements que l’on trouve sur la plate-forme.

 

Oser affirmer l’identité de l’entreprise dans ses bureaux

 

En plus d’offrir aux collaborateurs un environnement de travail adapté et confortable, les entreprises veulent s’assurer que leurs bureaux soient à l’image de leur marque. L’aménagement des locaux est un bon moyen de faire passer un message, de communiquer sur les valeurs de l’entreprise, sur son identité. Outre le choix des couleurs et du mobilier, il faut travailler sur l’atmosphère globale du lieu, et garder à l’esprit que les bureaux doivent ressembler à ceux qui y travaillent.

 

Comment aménager ses bureaux pour développer la culture d’entreprise ?

Cela peut passer par des éléments architecturaux ou de décoration, qui reflètent et affirment les valeurs de l’entreprise. Par exemple, si une marque souhaite valoriser son prestige et son élégance, elle va se tourner vers des locaux de style haussmannien, avec des moulures et une décoration choisie avec soin. Pour montrer son côté innovant, l’entreprise choisira la mise en avant d’équipements high-tech.

Aussi, les start-ups américaines adorent afficher leur manifesto partout sur les murs, qui est en quelques sortes la raison d’être de l’entreprise. Une astuce à retenir, qui permet d’apporter aux missions de chacun un sens global.

Enfin, il peut être judicieux de communiquer autour de l’identité de la marque à travers des clins d’œil esthétiques, tel que l’a fait Coca-Cola dans son siège français, avec un luminaire constitué de centaines de bouteilles de sodas en verre recyclées.

 

Et l’aspect écologique dans tout ça ?

 

Compte tenu de la situation écologique alarmante, de nombreuses entreprises ont la volonté de réduire leur empreinte écologique. Mais le changement passe aussi par l’adoption d’un comportement plus respectueux de l’environnement lors de l’aménagement des bureaux.

Année après année, la tendance du recyclage de mobilier de bureau, appelée up-cycling, prend de l’ampleur. Certaines entreprises ont adopté cette pratique pour des raisons de trésorerie limitée, d’autres car elles se sentent profondément concernées par la préservation de l’environnement. Mais à y regarder de plus près, le recyclage permet aussi de trouver des idées d’aménagement de bureau inédites et originales.

 

Comment faire entrer l’écologie dans son bureau ?

Premièrement, il est possible d’utiliser du mobilier conçu avec des matériaux durables, ou issus de l’up-cycling, en adoptant la philosophie du « rien ne se perd, tout se transforme ». On peut citer comme exemple La Poste, qui a transformé d’anciennes tables de ping-pong en tables de réunion.

Certaines entreprises ont fait le choix d’un aménagement dit biophilique, c’est à dire qu’il prend en compte la lumière, l’eau ou encore l’air et le végétal. Bien souvent, c’est l’apport en lumière naturelle qui est placé au centre des réflexions, car il est scientifiquement prouvé que la lumière du jour a un impact très bénéfique sur le bien-être et la productivité des collaborateurs.

Enfin, si l’espace de travail est situé en ville, il ne faut pas hésiter à le garnir de nombreuses plantes vertes, et à les mettre à l’honneur comme l’a fait l’entreprise Weave dans ses nouveau locaux, « la Friche ». Si les locaux en offrent la possibilité, il est conseillé de prévoir l’accès à un patio, à un balcon verdoyant, voire même installer un jardin potager, car cela apporte de nombreux bienfaits.

Vous avez à présent toutes les clés pour aménager le bureau de demain. Mais gardez à l’esprit qu’il n’existe pas d’aménagement type. Mieux vaut concevoir ses bureaux en tenant compte de nombreux critères tels que la taille des locaux, le nombre d’employés ou le domaine d’activité, plutôt qu’en se basant uniquement sur les tendances du moment. Chaque lieu de travail est unique et requiert un aménagement particulier, en fonction de la manière de travailler de chaque entreprise.

Cependant, il est primordial de ne pas négliger certains aspects qui auront une réelle influence sur le bien-être des collaborateurs. Quelques grandes tendances se démarquent, à vous de les adapter selon vos besoins et selon vos envies.